vendredi 26 décembre 2014

CAPTIVES: ALLÔ MAMAN BOBO








Une petite fille disparaît. Son père la cherche dans un hiver neigeux façon Fargo des frères Coen. L'affiche provisoire pour Cannes ressemble à celle du film de 1996, et à celle d'Un Plan Simple, de Sam Raimi (1998) qui choisissait le même type d'atmosphère.




Captives se veut un thriller glacé, mais sent le réchauffé. Énième histoire de kidnapping, seule la présence de Rosario Dawson en femme flic fait plaisir.

Scénario attendu des parents morts d'inquiétude prêts à tout pour retrouver leur fille. Le film surfe aussi sur une angoisse contemporaine, celle du grand méchant internet où sévissent les pervers et les voleurs d'enfants.

Un conte sadique


Captives prend un S dans le titre français, quand l'original était au singulier: ce n'est pas un hasard. Plusieurs femmes se retrouvent à la merci des gros méchants. La petite Cassandra, mais aussi sa mère, victime d'un jeu cruel. Elle trouvera chez elle, déposés comme des cadeaux, des objets ayant appartenu à la disparue, pour mieux raviver son  chagrin.

Oui, car Captives est un conte sadique. La mère est filmée par de multiples caméras pour que le ravisseur observe ses réactions et la tourmente au plus juste. Cassandra deviendra une redoutable rabatteuse pour piéger d'autres enfants.

Un terrible film espagnol nous donnait la preuve que la torture psychologique d'une mère était la pire qui soit. La Secte sans nom, de Jaume Galabero était un film cafardeux, mais transmettait efficacement le message.



Il y a cependant d'autres films, bien plus réussis, sur les enfants perdus et les parents se lançant sur leurs traces.

Le kidnapping au cinéma


Bunny Lake a disparu est un classique du genre. Tout le long de l'histoire, le spectateur se demande si Bunny est bien réelle ou le fruit de l'imagination d'une femme démente. Sur la même structure a été construit le scénario de Flight Plan, où Jodie Foster, à son tour, semble chercher une fille fantôme.

Affiche de Bunny Lake a disparu, d'Otto Preminger (1965)

Mel Gibson s'essayait au thème du kidnapping dans La Rançon (1996) qui était convenu mais efficace. Il avait cette rage de vaincre les ravisseurs qui sera la marque de fabrique du personnage de Liam Neeson dans Taken

Bien plus maîtrisés du point de vue de la réalisation, Clint Eastwood réalisait Mystic River, thriller haletant servi par une pléiade d'acteurs exceptionnels, notamment Sean Penn en père dévasté:





À noter également, Gone Baby Gone, du même auteur que Mystic River, et premier long-métrage d'un réalisateur prometteur... un certain Ben Affleck.


C'est drôle comme cette affiche ressemble à celle d'un autre film sur une disparue... Gone Girl.



Dans Gone Baby Gone, Ben Affleck était derrière la caméra et dirigeait son frère, Casey. Dans Gone Girl, il redevenait acteur, sous la direction de l'épatant David Fincher.

Le meilleur du genre sorti ces dernières années est sans aucun doute L'Echange, toujours de Clint Eastwood, sorti en 2008. Pour une fois, il s'agissait d'un petit garçon disparu, et non d'une fille. Dans ce film bouleversant, Eastwood rendait hommage aux mélodrames de la grande époque, et Angelina Jolie, loin des blockbusters, y a peut-être trouvé le plus beau rôle de sa carrière.




Captives: un mauvais thriller


Mais Atom Egoyan n'a pas le talent de Clint Eastwood. Chloé, sorti en 2009, n'était qu'un fade remake du Nathalie... d'Anne Fontaine, datant de 2003.

Atom Egoyan propose avec Captives un mauvais téléfilm, qui comblerait à peine une fin d'après-midi sur M6. 

Le film, heureusement, est plutôt bien interprété: Ryan Reynold est convaincant en père désespéré. La trame montre par ailleurs la destruction d'un couple dans un tel contexte. Il est agréable de retrouver Tim Roth, même si ce rôle de méchant n'est pas à sa hauteur.

Mais tout semble couru d'avance dans ce mauvais thriller. Le sadisme des personnages, loin de faire froid dans le dos, agace vite et ne convainc personne.

D'autres films viendront, meilleurs que celui-ci: les enfants perdus n'ont pas fini de fasciner les cinéastes.




D'accord, pas d'accord avec l'article ? Postez un commentaire !




Ça peut vous plaire:


        

Légende

Chef d'oeuvre orange star.jpgorange star.jpgorange star.jpgorange star.jpg Très bon


orange star.jpg
orange star.jpgorange star.jpg Pas mal
orange star.jpgorange star.jpg Moyen

orange star.jpg Pas bon À hurler !