lundi 1 décembre 2014

JURASSIC WORLD, TEASER ET BANDE-ANNONCE: BIENVENUE AU PARC D'ATTRACTIONS



Jurassic World, affiche de fan



Pour la critique du film, c'est ici


Les dinos reviennent pour la quatrième fois. Regardez l'affiche créée par les fans. On y reconnaît la pleine lune, devenue l'emblème de Spielberg depuis le succès de E.T. en 1982. Clin d’œil, donc au créateur de la saga.



Logo de la société de production de Spielberg, Amblin
Logo de la société de production de Spielberg, Amblin



Sur cette affiche rêvée de Jurassic World, nous sommes carrément dans la gueule du dinosaure, comme dans les différentes attractions des parcs à thème aux Etats-Unis.


Des dinos à Disneyland


Première inspiration, peut-être, l'attraction Retour vers le futur, créée en 1991 dans le parc Universal Studios (mais fermée depuis 2007 et remplacée par une joyeuse virée avec les Simpson) où la De Lorean de Doc nous emmenait dans la Préhistoire, et se faisait avaler tout rond par un T-Rex.



T-Rex dans l'attraction Retour vers le futur, du parc Universal Studios, en Californie



Mais pas d'inquiétude, il la recrache tout de suite après.

Ensuite, l'attraction de Jurassic Park elle-même, ouverte à Los Angeles, où l'on croise des dinos lors d'une paisible (croit-on) ballade au bord de l'eau.


Brontosaure en plastique dans l'attraction Jurassic Park, à Los Angeles
Brontosaure en plastique dans l'attraction Jurassic Park, à Los Angeles

Le teaser, aussi conçu par des fans, est construit comme une publicité nous invitant à visiter le parc à thème fictionnel:







Travelling avant flottant sur les eaux, carte vierge à explorer, globe-trotter en sac à dos qui nous montre le chemin, paysages sauvages amoureusement filmés, tout incite à la découverte et au voyage. La voix masculine, à la fois calme et impérieuse, fait du teaser de Jurassic World un mélange de bande-annonce traditionnelle hollywoodienne (voix virile qui commente les images) et de pub pour club de vacances où l'on invite le spectateur à la détente et au bien-être.

Seul l'hélico et son bruit familier rappelle le film original, pour faire saliver les fans comme des chiens de Pavlov.

La dernière image "Now in construction" ajoute au réalisme du parc.

Habituellement, les films inspirent les attractions, et pas l'inverse, à part pour Pirates des Caraïbes, basé sur l'attraction des parcs Disney. Le succès du film a d'ailleurs relancé la popularité du manège. Rien d'étonnant à ce que Jurassic Park 4 nous soit proposé par les studios Disney. Jurassic World, c'est Disney World, sauf qu'au lieu de croiser des types déguisés en canards, vous vous faites bouffer par un reptile géant.

Il est d'ailleurs étonnant que les propriétaires de l'île, non contents d'avoir fait des morts dès le premier essai avec leurs dinos, décident d'ouvrir le parc pour de vrai, et de mettre plein de gens dedans. Le plus drôle, c'est qu'ils paient l'entrée.

Quand la voix off vous dit que "ce projet ambitieux a plus de 20 ans," c'est pour mieux nous rappeler que le premier Jurassic Park a fêté en 2013 son vingtième anniversaire. Ce commentaire révèle aussi une fierté, comme la société Lucas Films était heureuse de ressortir au cinéma les premiers Star Wars  en version restaurée, également à l'occasion de leurs 20 bougies. Ils se vantaient de nous faire (re)découvrir la trilogie Star Wars "comme ils auraient toujours voulu nous la montrer." Le succès de la trilogie fut encore plus grand en 1997 qu'en 1977: les adultes emmenaient les plus jeunes avec eux.

Du requin au mosasaure



Rien d'anxiogène donc, dans ce teaser de Jurassic World. Mais dans la bande-annonce officielle, oui, même si elle est aussi calquée sur les attractions Jurassic Park des différents parcs à thème. Les décors et les gadgets de ce parc à dinos évoquent un Disneyland futuriste.  





Nouveau clin d’œil à Spielberg, ce requin blanc pendu en l'air, simple appât à la merci d'un autre prédateur, bien plus impressionnant (nous parlions du requin en plastique ici.) Eh oui, l'époque où le requin foutait les jetons aux spectateurs est révolue. Il est intéressant de noter que Jurassic World sortira en 2015, soit pour le 40ème anniversaire des Dents de la mer. Mais le requin de 1975, c'est de la gnognotte. Le mosasaure (le quoi ?) de Jurassic World n'en fait qu'une bouchée, au sens littéral. 

Le crocodile est le seul descendant qu'il nous reste des dinosaures. Mais attention, il s'agit ici d'un mosasaure génétiquement modifié, d'où sa taille (voilà qui explique tout.) Comme il se doit, le film est émaillé de discours pseudo-scientifiques pour lui donner une légitimité.


Ce mosasaure géant est copié sur les (gentils) orques de Sea World, à Orlando, mais apparemment, il est moins docile. Le héros du film dira de l'un des dinos génétiquement modifiés : "C'est un animal d'une grande intelligence, elle tuera tout ce qui bouge." Moi, ça me rappelle une certaine femme vue récemment au cinéma, si intelligente qu'elle tuait tout ce qui bouge également.


La réplique de la mère plaisantant avec son fils (si quelque chose te poursuit, cours !) est facile et attendue. L'ironie dramatique est souvent grossière dans les blockbusters. Celui de Colin Trevorrow ne fait pas exception. 


Un film à sensations fortes


Quelques notes au piano, lentes, proviennent du thème original du film, histoire de réveiller la nostalgie des fans. La musique angoissante au début de la bande-annonce nous promet des sensations fortes et de l'émotion, comme dans un manège. 

C'est apparemment une tendance des films à gros budget du moment: Gravity jouait sur le même désir d'évasion et d'un tour de manège de deux heures (dans l'espace, rien que ça, et de manière un peu plus réaliste que pour Space Mountain.)



Les Gardiens de la galaxie, avec sa BO kitch et sa virée intergalactique, nous offrait deux heures de fun, la tête à l'envers. On retrouvera d'ailleurs dans Jurassic World le sympathique Chris Pratt.

Je ne sais pas si le teaser et la bande-annonce me donnent envie de voir le film, mais je sais qu'il me donne envie de croire au parc, et à ses dinos, pour de vrai.



D'accord, pas d'accord avec l'article ? Postez un commentaire !



Ça peut vous plaire:

              



Légende

Chef d'oeuvre orange star.jpgorange star.jpgorange star.jpgorange star.jpg Très bon


orange star.jpg
orange star.jpgorange star.jpg Pas mal
orange star.jpgorange star.jpg Moyen

orange star.jpg Pas bon À hurler !