lundi 15 décembre 2014

LES MÉTIERS DU CINÉMA: INTERVIEW DE PIERRE-OLIVIER PERSIN, MAQUILLEUR EFFETS SPÉCIAUX (UN ILLUSTRE INCONNU)


Comment Mathieu Kassovitz a été transformé pour Un Illustre inconnu ?




Henri de Montalte et Sébastien Nicolas: deux personnages, un seul acteur: Mathieu Kassovitz



La plupart des spectateurs d'Un Illustre inconnu, après les projections presse, étaient persuadés qu'il s'agissait de deux acteurs différents. Pas du tout: c'est en fait Kassovitz qui incarne à la fois Sébastien Nicolas, homme étriqué dépourvu de personnalité, et Henri de Montalte, virtuose cynique et brillant. Sébastien Nicolas imitera à la perfection Henri de Montalte, dans une intrigue fascinante.


De légères différences de maquillage permettent de distinguer le "vrai" Henri de Montalte de son imitateur. Dans un cas, Kassovitz est méconnaissable, dans l'autre, on le reconnaît juste assez pour savoir qu'il s'agit de Sébastien Nicolas déguisé.


L'auteur de cette prouesse est un inconnu véritable. Il s'agit de Pierre-Olivier Persin, maquilleur effets spéciaux et prothésiste.


Pierre-Olivier Persin, maquilleur cinéma

Pierre-Olivier Persin a aussi travaillé sur La Vie d'Adèle, Le Prénom, Potiche, Au Bout du conte, Roberto Succo, et plusieurs films hollywoodiens, dont World War Z, avec Brad Pitt.

Après une interview du réalisateur d'Un Illustre inconnu, Mathieu Delaporte, je me suis dit que j'allais torturer le maquilleur de mes questions. Pour cet artiste créateur de cent visages, je vous propose de découvrir le sien, ainsi que sa voix, qui nous explique avec passion son métier et les films sur lesquels il a travaillé.


Un maquilleur effets spéciaux, c'est quoi ?






Comment Mathieu Kassovitz a-t-il été transformé pour Un Illustre inconnu ?





Un grand merci à Pierre-Olivier Persin d'avoir si aimablement accepté de me rencontrer et de participer à cette interview. Merci également à Mathieu Delaporte, Alexandre de la Patellière et Mathieu Kassovitz, sans qui Un Illustre inconnu le serait resté pour toujours.




Ça peut vous plaire:


INTERVIEW DE MATHIEU DELAPORTE, RÉALISATEUR D'UN ILLUSTRE INCONNU


 

INTERVIEW DE PIERRE AIM, CHEF-OPÉRATEUR DE LA HAINE

4 commentaires:

  1. Bonne idée d'aborder certains postes peu traités "pour le grand public" ; et si l'illustre inconnu(e) se révélait... vous-même : on entend votre voix énergique et empathique, mais sans voir votre visage, pas même un reflet méta ou en abyme dans un miroir (des fantômes, bien sûr)...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, mon visage ! Je ne connais pas le vôtre non plus, Jean-Pascal.
      J'ai toujours préféré la plume et la voix.
      Pour vous consoler, vous verrez vaguement le reflet de mon bras dans cette interview-ci: http://marlasmovies.blogspot.fr/2014/11/les-metiers-du-cinema-interview-de.html

      Supprimer
  2. Le Masque et la Plume, donc... Idem pour votre serviteur ! Il suffit d'écrire "avec son sang" pour s'identifier, comme le réclamait Nietzsche dans Zarathoustra...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ou le diable chez Faust, au choix...

      Bonnes séances, Jean-Pascal !

      Supprimer