vendredi 27 mars 2015

À TROIS ON Y VA: 2 FILLES, 1 GARÇON, 3 POSSIBILITÉS



Trio de À Trois, on y va à 3 on y va



Joli film en salles cette semaine, À Trois, on y va, de Jérôme Bonnell. Après le soporifique Le Temps de l'aventure, voici une romance fine et légère, où un couple tombe amoureux de la même femme. 

C'est une joie de retrouver Anaïs Demoustier et ses yeux de moineau, Félix Moati du savoureux Télé Gaucho, et de découvrir le regard cristallin de Sophie Verbeeck.

Jérôme Bonnell propose rien de moins qu'une nouvelle définition de l'amour. Deux personnes qui s'aiment, on connaissait. Trois personnes qui s'aiment, c'est autrement plus difficile à montrer, les codes nous imposant toujours le couple, et non le trio, comme bonheur à suivre.


Le ménage à trois au cinéma


Pas évident de parler avec délicatesse d'un ménage à trois.

Les films sur le sujet ne sont d'ailleurs pas si nombreux. On confond souvent ménage à trois et triangle amoureux. Dans un triangle, il y a concurrence. Dans le ménage à trois, un rapport d'égalité s'installe entre les trois amants.

Film étrange et fascinant, Les frères Falls conte l'histoire de siamois amoureux d'une même femme. Romance pas comme les autres, où l'on vous parle de roses, de gémellité et d'amour.





Dreamers révéla la sublime Eva Green. Avec une belle photographie, Bernardo Bertolucci présentait un frère et une sœur incestueux, initiant un Américain à l'amour dans une vision fantasmée de Paris et de ses habitants.




Michael Pitt, Eva Green et Louis Garrel dans The Dreamers, de Bernardo Bertolucci (2002)
Michael Pitt, Eva Green et Louis Garrel dans The Dreamers, de Bernardo Bertolucci (2002)



Triangle amoureux ou ménage à trois, pas facile de trancher pour l'OVNI Yentl, comédie musicale où une jeune fille se déguise en homme pour pouvoir étudier. Elle tombe amoureuse d'un homme dans une école rabbinique, Avigdor. Mais lui est amoureux de Hadass. Le mensonge de Yentl devient si grand que, par un drôle de concours de circonstances, elle finit par épouser Hadass. Dans la scène de son mariage, Yentl parle d'un "parfait arrangement pour trois." 





Côté comédie, difficile de ne pas tomber dans la vulgarité. Ce fut hélas le cas dans Gazon Maudit, qui nous parlait aussi avec maladresse d'homosexualité féminine.

Récemment, dans les comédies américaines, on a pu voir quelques trios amusants. Le ménage à trois de Whatever Works, par exemple, fonctionne à merveille.


Ménage à trois dans Whatever Works


Une femme de l'Amérique profonde débarque à New York pour retrouver sa fille. Une fois arrivée, la transformation est en marche: elle devient une artiste et côtoie deux hommes à la fois, dans un mode de vie bien loin de ce qu'elle a vécu dans le vieux Sud.

Comédie malicieuse sortie en 2009, Pas si simple montrait une Meryl Streep en quinquagénaire sexy, qui refusait de choisir entre deux hommes.



Affiche de Pas si simple, avec Meryl Streep et Amec Baldwin



À Trois on y va possède une atmosphère plus douce-amère, et la fin décevra peut-être certains spectateurs. On aurait préféré, peut-être, l'absence de choix.

Mais ces trois-là s'aiment, et donnent raison au poète:

"Quand tu aimes, il faut partir"




 D'accord, pas d'accord avec l'article ? Dites-le en commentaire !



Ça peut vous plaire:


    

Légende

Chef d'oeuvre orange star.jpgorange star.jpgorange star.jpgorange star.jpg Très bon


orange star.jpg
orange star.jpgorange star.jpg Pas mal
orange star.jpgorange star.jpg Moyen

orange star.jpg Pas bon À hurler !