mardi 26 janvier 2016

MISS YOU ALREADY (MA MEILLEURE AMIE): L'URGENCE DE VIVRE






Vraie bonne surprise, Miss You Already ressemble à un bijou indé qui mériterait une récompense à Sundance.

Dans Hommes, Femmes, mode d'emploi, Claude Lelouch fait dire à l'un de ses personnages: "Plus le malheur est grand, plus il est grand de vivre."


Hommage à Toni Collette


Belle illustration dans Miss You Already ("Tu me manques déjà") grâce à Toni Collette, actrice extraordinaire. Je dis extraordinaire, parce qu'au début, j'étais pas chaude pour regarder Miss You Already. Il faut dire qu'il y a Drew Barrymore dedans. Elle est charmante, mais joue toujours dans ces roms-coms sirupeuses que je fuis au cinéma.

Mais Toni Collette... Elle rend inoubliables tous les personnages qu'elle incarne. Qui, sans elle, aurait trouvé touchante une Australienne grosse, complexée, et pas très futée ?



Qui d'autre aurait pu rendre mémorable une femme un peu con-con des années 50 ?


Et qui se souviendrait, dans Sixième Sens, de la mère du gamin, si c'était pas Toni ?



Bref, vous lui donnez un rôle de vendeuse de fringues, de majorette, de chauffeuse de taxi avec trois répliques, et Toni vous en fait un premier rôle.

Miss You Already est l'histoire d'une amitié, et dans la bande-annonce, le film paraît cul-cul. Mais si on évite la bande-annonce, on découvre, dès les premières répliques, un bijou d'humour et d'ironie. Ce que tentait de faire Wit sans y parvenir.



Oui, parce que le point commun entre Emma Thompson et Toni Collette, à part me faire chavirer, c'est d'avoir incarné avec talent une femme atteinte du cancer.


Le rire et le drame


Pour Toni dans Miss You Already, il s'agit du cancer du sein. Pas drôle, donc. et pourtant, le film vibre de drôlerie, de répliques savoureuses, de situations cocasses. On passe du rire aux larmes, la phrase est cliché mais elle convient.

Les clichés justement, sont soigneusement évités: pas de pathos, pas de répliques entendues mille fois, emplies de compassion et de drame, juste deux amies avec un sens de l'humour solide, qui se serrent les coudes.


Millie (Toni Collette) et Jess (Drew Barrymore) dans Miss You Already de Catherine Hardwicke (2016)
Millie (Toni Collette) et Jess (Drew Barrymore) dans Miss You Already de Catherine Hardwicke (2016)

Je ne sais pas si ce film peut faire du bien à ceux qui vivent le drame pour de vrai. Disons que Miss You Already est inspiré de la vie de la réalisatrice, et qu'en effet tout sonne juste. 

Croyez-le ou non, la réalisatrice, c'est  Catherine Hardwicke, connue pour avoir tourné... le premier Twilight.


smiley qui se suicide suicidaire arme

Et dire qu'elle avait été aux commandes de l'étonnant Thirteen en 2003.



Elle propose dans Miss You Already une histoire très personnelle qui sent le vécu (les notes d'humour pendant l'essayage des perruques, par exemple.)

Drew Barrymore campe très bien l'amie fidèle aux prises avec les changements de sa propre vie. L'actrice est loin de ses rôles mielleux habituels. On avait pensé à Jennifer Aniston pour le rôle (qui a d'ailleurs joué, récemment, une femme malade) et Rachel Weisz, toujours douée dans le registre de l'émotion.

Si le casting est américain, le film, qui se déroule à Londres et dans le Yorkshire, est truffé d'humour anglais, rafraîchissant le drame.

Miss You Already sortira en juin en France. Patience, il en vaut la peine.



D'accord, pas d'accord avec l'article ? Dites-le en commentaire !



Ça peut vous plaire:



       


Légende

Chef d'oeuvre orange star.jpgorange star.jpgorange star.jpgorange star.jpg Très bon


orange star.jpg
orange star.jpgorange star.jpg Pas mal
orange star.jpgorange star.jpg Moyen

orange star.jpg Pas bon À hurler !