lundi 31 octobre 2016

DOCTOR STRANGE : BENEDICT CUMBERBATCH EN MAÎTRE DE LA MAGIE






Par Eder


Après Civil War, le studio Marvel nous livre son deuxième film de l’année. Ce dernier a la tâche ardue de nous présenter un nouveau pan de son univers cinématographique, la magie. Mais alors que la réalisation arrive à nous surprendre visuellement, le scénario pêche par manque d’originalité.

Un scénario sans surprise


Avec Benedict Cumberbatch dans le rôle-titre, ce nouveau personnage de l'écurie Marvel ne pouvait pas éviter la case "Origin Story"... On suit le très talentueux neurochirurgien Stephen Strange qui a les mains détruites suite à un accident de voiture. Dans un ultime espoir de guérison, il part pour le Népal, découvre la magie et tous les enjeux qu’elle comporte.

En somme, nous avons un scénario maîtrisé mais sans surprise. Il reprend le même schéma qu’un Iron Man, la magie en plus, à savoir l’éternel personnage arrogant à la punchline facile qui, suite à un coup du sort, se découvre des capacités et se dépasse pour affronter un ennemi surpuissant.

Un méchant peu convaincant


Doctor Strange est un Marvel pur jus avec son héros attachant et ses notes d’humour, mais souffre du mal inhérent à tous les films de la Maison des Idées : les mauvais antagonistes. Le méchant n’est là que pour servir l’intrigue et n’est pas suffisamment construit pour que l’on comprenne le pourquoi de ses actions, malgré un Mads Mikkelsen qui fait le job.

Mads Mikkelsen en méchant dans Dr Strange, de Scott Derrickson (2016)
Mads Mikkelsen en méchant dans Dr Strange, de Scott Derrickson (2016)


Cumberbatch est né pour jouer le rôle de Dr Strange. Physiquement, si vous lisez quelques pages du comics, la ressemblance est frappante.

Son jeu d’acteur réussit à retranscrire l’arrogance du personnage en plus des notes d’humour ajoutées pour coller davantage à l’univers MCU (Marvel Cinematic Universe). La figure du chirurgien arrogant est à la mode depuis la série Dr House, et Benedict Cumberbatch est un habitué des rôles de génie incompris et asociaux, comme dans Sherlock, la série qui l'a révélé.

Benedict Cumberbatch dans Doctor Strange, de Scott Derrickson (2016)
Benedict Cumberbatch dans Doctor Strange, de Scott Derrickson (2016)

Une superbe réalisation


Chiwetel Ejiofor est convaincant en Baron Mordo et Tilda Swinton est fascinante avec son crâne rasé.



Mais si le scénario ne s’aventure pas en dehors des sentiers battus après dix ans de MCU, la réalisation se permet des fulgurances visuelles absolument hallucinantes et hallucinées, proche des effets spéciaux que l’on trouve dans Inception de Nolan, à qui l’on doit d’ailleurs l’impressionnante trilogie Batman. Les immeubles qui se courbent de manière fantaisiste sont communs aux deux films.




On n'avait pas vu de film Marvel tenter autant de choses visuellement depuis Les Gardiens De La Galaxie. La première moitié du film est consacrée à l’apprentissage de Strange. Le rythme y est plus posé, sauf pour une superbe scène, digne d’un trip sous LSD (héritage du comics des années 60).


La deuxième partie, plus axée sur l’action, offre des scènes dantesques et avec des idées de mise en scène très originales. Entre les différentes dimensions, les combats en projection astrale et les manipulations de l'espace-temps, Doctor Strange propose un divertissement inventif et varié en s’inspirant du comics original tout en apportant du neuf.

Malgré un format des plus conventionnels qui l’empêche de sortir du lot et de devenir l’un des meilleurs Marvel, Doctor Strange reste un film très sympathique… pas foufou mais sympathique.

Notamment grâce à sa magie, sa mise en scène très visuelle, son humour et son très bon casting, le film de Scott Derrickson réussit à marquer l’essai sans toutefois le transformer, car l’écriture aurait mérité la même folie que celle présente dans la forme.


Et vous, que pensez-vous du film ? Dites-le en commentaire !


Ça peut vous plaire :


    



Légende

Chef d'oeuvre orange star.jpgorange star.jpgorange star.jpgorange star.jpg Très bon


orange star.jpg
orange star.jpgorange star.jpg Pas mal
orange star.jpgorange star.jpg Moyen

orange star.jpg Pas bon À hurler !