mercredi 28 décembre 2016

NOCTURNAL ANIMALS : ANALYSE DU FILM ET EXPLICATION DE LA FIN (SPOILERS)












Scène de nuit. Une femme rentre chez elle en voiture, dans un appartement moderne, luxueux, trop grand pour elle. Elle ressemble à une Emma Bovary distinguée, aux femmes des films de Sam Mendes.








Susan a dans sa vie un homme qu'elle n'aime pas, et un job qu'elle déteste.


Amy Adams (Susan Morrow) dans Nocturnal Animals, de Tom Ford (2016)
Amy Adams (Susan Morrow) dans Nocturnal Animals, de Tom Ford (2016)



Elle reçoit un jour le roman de son ex-mari, qui fera tout basculer.



Superbe distribution, excellente réalisation


Belle comme une star des années 40, Amy Adams est déchirante dans son désespoir discret. Il faut dire qu'elle a les yeux tristes depuis le film de Burton, mais chaque fois, son personnage varie. Dans Premier Contact de Villeneuve, elle avait aussi le regard triste. 

Quant à Jake Gyllenhaal, il est depuis longtemps acteur de composition. Qu'on le voie dans Night Call, Démolition ou Enemy (Villeneuve, encore lui) il ne s'agit tout simplement pas du même homme. 

Les plans sont fluides, la réalisation très maîtrisée, élégante, fine. La B.O., façon polar à l'ancienne, est superbe. Le film, dans sa photographie, rappelle L.A. confidentiel.




Sur le couple et les apparences, Nocturnal Animals surpasse le Gone Girl de Fincher. Les plans sur le rétroviseur dans les différentes scènes de dialogues en voiture évoque d'ailleurs Seven, du même Fincher.

Le thriller dans le thriller (Attention SPOILERS à partir d'ici)

Nocturnal Animals de Tom Ford nous offre une mise en abîme formidable d'un roman à suspense dans un film Hitchcockien.




Le roman de l'ex mari, intitulé Nocturnal Animals, c'est du bon thriller dans un bon thriller. 

On sait depuis Duel de Spielberg que si l'on croise un connard sur la route au milieu de nulle part, on risque de morfler un moment.



Edward, qui a métaphoriquement perdu la femme de sa vie, Susan, et leur fille, a écrit un roman où il fantasme son double familial. Un père de famille, en voiture avec son épouse et sa fille, se font prendre en chasse par des voyous. La femme et la fille sont enlevées sous les yeux du père impuissant. On peut faire le parallèle avec Edward, resté sous la pluie, face à sa femme dans les bras d'un autre, et qui venait d'avorter de leur enfant.

Dans le roman d'Edward, l'épouse et la fille de Tony sont violées puis assassinées par les voyous. Le roman parle de la quête de vengeance du père.

La première partie du film nous met donc sur une fausse piste : on prend, comme l'héroïne, le roman pour un avertissement. Susan va-t-elle être menacée par son ex-mari ? Le roman est-il une anticipation d'un enfer à vivre ?

Non, Tom Ford est plus fin que ça. Il déjoue les attentes du spectateur en nous proposant non seulement un film sur une bourgeoise bouffée d'angoisse, mais surtout sur un homme, étonnamment absent, et qui obsède son ex-compagne. L'idée de génie de Tom Ford est de ne pas montrer Edward Sheffield une fois écrivain. On ne connaît Edward que par les flash-back de Susan et son alter ego de fiction, Tony Hastings. Edward devient donc en quelque sorte un être de fiction, une double construction plutôt qu'un homme en chair et en os.

Jake Gyllenhaal dans Nocturnal Animals
Jake Gyllenhaal dans Nocturnal Animals




Autre idée de génie : Jake Gyllenhaal joue les deux rôles, Edward et Tony. Tom Ford aurait pu faire jouer à Amy Adams son équivalent de fiction, Laura Hastings, mais il a eu la bonne idée de casting avec Isla Fisher, découverte dans Insaisissables. La gémellité entre l'héroïne et son alter ego de fiction est frappante.





Isla Fisher (Laura Hastings) et Amy Adams (Susan Morrow) dans Nocturnal Animals
Isla Fisher (Laura Hastings) et Amy Adams (Susan Morrow) dans Nocturnal Animals



Quand Laura est retrouvée morte dans le roman, Susan a l'impression de voir son propre cadavre.



L'affiche du film nous donne un indice avec Susan changée en être de papier.


Nocturnal Animals, affiche du film





Bizarrement, c'est la couverture de la bande originale qui nous donne le meilleur indice.





Nocturnal Animals, bande originale





Le fait de voir l'actrice de dos nous fait douter quant à son identité : s'agit-il de Susan ou de Laura ? Sur cette image, il s'agit peut-être de Laura, retrouvée morte, avec sa fille, sur un canapé rouge. Ou il peut s'agir de Susan, morte sur le canapé rouge où elle disait à Edward qu'elle doutait de ses talents d'écrivain.



Comme l'explique Tom Ford dans une interview, Susan imagine Tony Hastings sous les traits d'Edward, parce qu'elle le connaît, et que, selon les mots d'Edward, "On n'écrit jamais que sur soi."

Ford nous indique aussi que la voiture des assassins est verte car Edward se retrouve figé près d'une voiture verte quand Susan le quitte.



Jake Gyllenhaal (Edward Sheffield) voiture verte





Courage ou faiblesse ?


Le montage de Nocturnal Animals, exceptionnel, dresse un parallèle entre la vie de Susan et le fantasme romancé d'Edward. La mère de Susan l'a avertie sur la supposée faiblesse d'Edward. Là où le cinéma récent nous abreuve de courage (Harry Potter, Hunger Games, et tout récemment Rogue One) Tom Ford a la bravoure de nous parler de faiblesse.



Tony Hastings est-il faible parce qu'il témoigne, impuissant, à l’enlèvement de Laura et India ? Est-il lâche d'hésiter à tirer sur des hommes désarmés ? Tony/Edward est-il un lâche ? Ou a-t-il, selon les mots de Susan, une force différente des autres ?



L'auteur de Peter Pan, JM Barrie, disait déjà qu'il existait différentes formes de courage. Tony n'est pas forcément lâche, mais sensible. Il est en cela l'alter ego d'Edward, mais aussi celui du réalisateur, qui a confié dans une interview :


"I was the sentitive kid" 
(J'étais un garçon sensible) 
- Tom Ford 


Tom Ford tord aussi le cou au cliché très américain de faire justice soi-même, en démontrant la vanité d'une telle ambition.


Selon Tom Ford, le livre est un "page-turner," à savoir palpitant, qu'on ne peut refermer avant d'en savoir la fin. Une question me taraudait tout le long de Nocturnal Animals. Le pin's de Sylvia dans The Truman Show me revenait en mémoire :

Comment ça va se finir ?
Comment ça va se finir ?

Analyse de la fin


Par le roman, Edward explique à Susan à quel point il a souffert de leur séparation. La fin, ainsi, peut être interprétée comme une vengeance : une fois que Susan est retombée amoureuse d'Edward et qu'elle lui trouve un talent d'écrivain, celui-ci ne vient pas au rendez-vous. 

Susan boit sa tristesse dans le restaurant vide, dans un plan qui rappelle les peintures de (Edward) Hopper, sur l'aliénation de la société de consommation aux Etats-Unis.

L'un des derniers plans du film Nocturnal Animals Susan seule restaurant


Nighthawks, de Edward Hopper


Ce célèbre tableau de Hopper, intitulé Nighthawks (oiseaux de nuit, noctambules) va comme un gant au film de Tom Ford, et à son héroïne, surnommée "animal nocturne" par son ex-mari.

Vengeance de la part d'Edward ? Cela expliquerait le tableau "Revenge," qui trouble Susan dans sa galerie d'art.


Le tableau Revenge (Vengeance) exposé dans la galerie d'art de Susan painting nocturnal animals
Le tableau Revenge (Vengeance) exposé dans la galerie d'art de Susan (Nocturnal Animals, 2017)

C'est l'une des interprétations possibles de  cette fin subtile. La mienne serait plutôt dirigée, encore une fois, sur la faiblesse, réelle ou supposée, d'Edward. Le roman suggère que Tony, et donc par extension l'auteur, est un faible. L'écrivain donnerait raison à son ex-épouse dans la dernière séquence : il est trop lâche pour lui faire face.

Tom Ford est quant à lui étonnamment optimiste sur la fin qu'il propose : ce rendez-vous manqué est l'occasion pour Susan de changer de vie. C'est une forme de libération. Il représente aussi, pour Edward, l'occasion de dire à son ex-épouse qu'il est devenu un grand écrivain.

Une autre fin possible


Tony Hastings meurt à la fin du roman. On entend ses battements de cœur, qui évoque le tic-tac de l'horloge au moment où George décède dans A Single Man, premier film de Tom Ford, sorti en 2009.




Quand Tony agonise, Susan se bouche les oreilles. Elle refuse de l'entendre mourir. Le dernier battement de cœur que l'on entend n'est peut-être pas celui d'Edward, mort d'amour, suicidé, peut-être, avant le rendez-vous, mais celui de Susan, qui meurt doucement de solitude.

L'année 2017 commence très fort



Nocturnal Animals est un grand film à lecture multiple, superbement réalisé, mis en scène, monté, et accompagné d'une musique inoubliable. Vous n'oublierez pas le couple formé par Amy Adams et Jake Gyllenhaal.



L'année 2017 commence très fort avec Nocturnal Animals. Je sais déjà qu'il fera partie de mon prochain top 10.




Un avis, une réaction ? Dites-le en commentaire !


Ça peut vous plaire :


    


Légende

Chef d'oeuvre orange star.jpgorange star.jpgorange star.jpgorange star.jpg Très bon


orange star.jpg
orange star.jpgorange star.jpg Pas mal
orange star.jpgorange star.jpg Moyen

orange star.jpg Pas bon À hurler !