samedi 9 décembre 2017

SANTA & CIE D'ALAIN CHABAT : ÇA SENT LE SAPIN







Cher Père Noël,


Cette année, je m'interroge. Parviendrai-je encore à m'émerveiller devant un film de Noël ? D'en avoir tant vu, du
Miracle sur la 34e rue au Noël de monsieur Jack, en passant par La Caverne de la rose d'or, diffusé 1532 fois sur M6, je me demande si l'émerveillement de mes premières années reviendra un jour.


Je suis allé voir Santa & Cie d'Alain Chabat pour me détendre. 


Les blagues tombaient-elles à plat, ou est-ce moi qui ne sais plus rire aux farces potaches ? 

Ai-je trop la nostalgie des meilleurs Disney et Burton pour trouver du charme à ces effets spéciaux qui n'apportent rien? 

Suis-je trop fan de Michel Audiard pour apprécier les dialogues ineptes de cette comédie ratée, qui ne ravira ni les petits ni les grands ?

Alors oui, on sourit de temps en temps, davantage par lassitude que par conviction. Les acteurs s'épuisent à nous intéresser à cette histoire plus que banale. La bande-annonce n'était déjà pas réjouissante, les quelques gags en plus dans Santa et Cie ne suffisent pas.

Père Noël, aura-t-on un jour en France un film de saison digne de ce nom ? N'en as-tu pas assez de voir tant d'hommes t'incarner si mal au cinéma ? Ne pourrais-tu pas intervenir, casser les murs de Hollywood, ou gifler les réalisateurs français et rétablir enfin la vérité sur qui tu es et ce que tu es ?

Mal réalisé, assez mal dirigé, Santa et Cie m'a davantage déprimée que fait rire. Il n'y a guère que le passage sur l'argent qui m'ait donné un peu d'espoir, et m'a rappelé le joli film de Colline Serreau, La Belle verte, où l'actrice-réalisatrice questionnait déjà l'omniprésence de l'argent et la futilité de la société de consommation.

Doit-on attendre le talent de Pixar pour nous offrir un film de Noël qui émeuve petits et grands ?

Jeux de mots niveau Carambar, enjeu dérisoire (les lutins du Père Noël ont besoin de vitamines) Alain Chabat ne tenait même pas de bonne idée pour ce film où il semble juste faire mu-muse avec des effets spéciaux. On se demande ce qu'Audrey Tautou, Pio Marmai, Golshifteh Farahani, et même mon cher Bacri, sont venus faire dans cette galère.

Cher Père Noël, fais en sorte que je m'émerveille encore, avec de nouveaux films, même si j'en ai déjà vu plus que ton ciel compte d'étoiles. 


Un avis, une réaction ? Dites-le en commentaire !


Ça peut vous plaire :

 .  . 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire