mardi 24 juillet 2018

LOVE, SIMON : L'AMOUR AU PIED DE LA LETTRE







Cher Simon,

Je viens de voir le film, et je me dis que je n'avais pas vu plus joli sur l'adolescence depuis
Juno, dont Greg Berlanti s'est sans doute inspiré (esthétique BD, BO péchue et Jennifer Garner qui se rêve en mère parfaite.)




Je voulais te dire une chose toute simple :

Gay, c'est ce que tu es, ce n'est pas qui tu es.

Tu es plein d'autres choses. Tu es le garçon sensible que les jeunes filles regretteront de ne pas avoir comme petit ami. Tu es le frère qui encourage sa soeur à cuisiner même si sa cuisine est décourageante. Tu es le lycéen sympa avec le proviseur qui en fait trop pour être aimé. Tu es le petit américain qui, avec son sweater gris et sa bonne tête, passe inaperçu mais vaut vraiment le coup.

Tu es le type que j'aimerais croiser sur une grande roue, pour discuter et sans baiser final. Tu es mon pote. 
Moi aussi je me balade en pleine comédie musicale quand je suis de bonne humeur. C'est apparemment un running gag dans les rom-com.




Y compris celles qui foutent la honte.


Perso, c'est "I Feel Pretty" qui me trotte dans la tête quand je suis amoureuse.





Tu es celui à qui j'aurais aimé dire, à 17 ans, qu'une certaine Diana, en m'embrassant sur la joue, m'avait fait imaginer tout autre chose. Que je suis devenue prof, puis communicante, quand vraiment je ne sais et n'aime faire qu'une seule chose : écrire.

Love as well,

Marla
Ça peut vous plaire :



     

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire